mercredi 20 juillet 2011

Une surenchère olfactive ?

Je ne sais pas vous mais il y a quelque chose qui m'épate : chaque année, c’est la même rengaine.
A l’approche de la belle saison, les marques dégainent leurs parfums d'été, des eaux fraîches ou Cologne, déclinaisons estivales de leurs fragrances les plus appréciées.

Faisant la part belle à des notes souvent plus acidulées ou plus aquatiques, ces parfums donnent un coup de fouet à la fragrance originale.
Seulement voilà, je me demande s'il ne faut pas un peu ralentir le rythme.


Les lancements avec de fortes campagnes publicitaires peuvent déclencher le premier achat, mais pour qu'une fragrance s'installe durablement, seule compte la composition... et à part "alléger" et rafraichir l'existant, où est l'originalité dans ces "nouveaux" jus?
Je ne vois pas comment on peut apporter une pertinence à chaque parfum quand on en propose autant...

Et vous? Pensez-vous qu'on assiste à une surenchère olfactive?

3 commentaires:

Guilhem a dit…

Il est connu que le "trop de choix" tue le choix lol.
Plus sérieusement, après bien des tâtonnement olfactif, j'ai décidé de revenir aux essentiels, aux deux ou trois parfums qui me vont réellement... Au diable les nouveautés estivales!

Yann Urbandandy a dit…

ça c'est un avis tranché ;)

Guilhem a dit…

Oui hein mdr