jeudi 17 décembre 2009

De jolies couvertures pour les livres de poche

Il semblerait qu'il n'y ait pas que les villes qui ont revêtu leurs beaux habits d'hiver. Nos couvertures de livres ont aussi revêtu leur clinquant pour les fêtes et on ne compte plus les associations entre artistes, créateurs et éditeurs, un peu comme l'a fait le dictionnaire Larousse avec Karl Lagerfeld, Lacroix ou Moebius.


Les livres de poche glissent sur la même vague et proposent de jolis coffrets en carton recyclé pour Noêl avec 5 romans (Amelie Nothomb, Stefan Zweig, Emily Brontë, Milena Agus, Carlos Ruis Zafon).

Les éditions Points proposent également toute une série pour l'occasion:


Je ne sais pas ce que vous en pensez de toutes ces collaborations et éditions spéciales, mais personnellement je trouve que c'est un bon moyen de redonner envie aux gens de lire ou d'acheter des livres ;)

6 commentaires:

Mado a dit…

SUper bonne idée : faire du livre un véritable objet de déco, joli, esthétique... Je vote "oui" !!!!

Jules75004 a dit…

Mais le le livre est déjà en lui-même un objet d'art !
Par ailleurs, on n'a pas attendu Folio et Larousse et consorts pour faire de livres des objets de déco, joli et esthétique !
Sans remonter à aux incunables, on peut citer des milliers de livres depuis le XIXe siècle et même au XXE (Jazz par exemple, illustré par Matisse)...

Yann a dit…

@ Mado: je trouve que c'est assez sympa aussi;)

@ Jules75004: certes, les livres sont des objets d'art mais parfois leur prix est un peu prohibitif.
Dans le genre beaux livres, j'aime beaucoup les Taschen ;)

bookomaton a dit…

@Jules : La bibliophilie c'est une chose, le marketing une autre. Ne comparons pas l'incomparable, il y a un monde entre la prose du transsibérien illustrée par Sonia Delaunay et le dico rhabillé par Karl Lagerfeld ! Urban Dandy ne fait que souligner diverses initiatives qui dépoussièrent un peu nos classiques, et qui ont le mérite de sortir nos tristounets livres de poche de leurs habitudes. Ce n'est pas le Pérou, mais je trouve ça bien agréable de voir "Replay" en habits argentés et coins ronds, ou "Petit déjeuner chez Tiffany" parsemé de brillants ;-)

Yann : Les livres de poche rhabillés pour Noël, enfin une initiative marketing qui ne me hérisse pas ! Ca donne un coup de pep's à nos bibliothèques... Une incitation à la consommation de livres, aussi vilaine et crapuleuse soit-elle, ça pousse à l'indulgence ;-)

Yann a dit…

@ Bookomaton : comme quoi les marketeux font parfois de bonnes choses :p

Rascal Rock a dit…

Les maisons de disques gagneraient à s'inspirer de leur collègues éditeurs. Rien n'est plus triste qu'un cd sous boîtier cristal avec toujours la même pochette. Je me souviens d'un disque de Jacques Dutronc sorti avec 5 ou 6 pochettes différentes. Quant à la pochette de Warhol pour les Stones sur laquelle on pouvait ouvrir une véritable braguette. Quelle classe ! Les livres et les disques, c'est comme les femmes : c'est encore plus désirable quand c'est bien habillé.